La rosace
 
Cette oeuvre fut conçue lors de mon projet de maîtrise en 1995-96. Inspirée des rosaces des cathédrales gothiques cette sculpture constituée de 184 pièces de béton était premièrement destinée à mon jardin de St-Jean-des-Piles. Cette sculpture est faite pour être déposée au sol. Les espaces compris entre les différents segments de béton pourront contenir des plantes rampantes ou du gravier coloré. Dans les douze cercles qui se situent sur le pourtour seront plantés des arbres qui en croissant deviendront un peu comme les colonnes d'un temple dédié à la nature.
 
Premier dessin de La Rosace
 
Cette sculpture fut présentée en galerie à deux reprises ; une première fois lors de mon exposition de maîtrise en janvier et février 1996 au CNE de Jonquière, et une deuxième fois à l'Atrium Paul-Émile Borduas à l'UQTR en décembre 1996.

Installation de La Rosace et autres éléments
Atrium Paul-Émile Borduas, Université du Québec à Trois-Rivières, 1996

   
À l'automne 1996, j'ai commencé à transporter sur mon terrain une partie des éléments. Ce travail fut interrompu par des pluies diluviennes qui emportèrent le ponceau qui me permettait d'accéder à mon terrain avec un véhicule. Même si j'ai complété la fabrication de toutes les pièces qui constituent cette oeuvre, celle-ci n'a jamais été installée définitivement sur mon terrain. Elle a finalement été installée au Parc Nature La Gabelle à l'été 2000, à l'occasion du symposium Cime et Racines.
La Rosace Parc Nature La Gabelle, été 2000
automne 2000
hiver 2000
été 2007
automne 2008