Le ruisseau
   
En 2002, lors de la réalisation de la sculpture publique "Parcours" pour le Regroupement Cloutier-du-Rivage, j'ai gravé plusieurs petites pierres avec des motifs géométriques qui ont été incluses dans la partie grillagée de l'œuvre. Pendant le travail, j'empilais de manière aléatoire les pierres déjà travaillées. Je trouvais que ces tas de roches avaient un certain charme.
 
Parcours, 2002
À l'automne 2002, je décidai de présenter un de ces "Tas de roches" au concours international Yuzi Paradise International Sculpture Award, en Chine. C'est à ce moment que j'ai eu l'idée de mettre ces pierres dans le ruisseau. En février 2003, j'ai exposé ces pierres gravées à Trois-Rivières. J'ai placé les pierres dans le ruisseau l'été venu. Au printemps 2004 j'ai ajouté les pierres qui sont revenues de Chine. J'attends que la mousse pousse sur les pierres sculptées.
 
Le Ruisseau, 2003
 



photo : Gilles Roux

En 2008, pour l’événement "Cossins poétiques et patentes à gosses", j’ai réalisé une série de petites sculptures qui s’inscrivaient dans la poursuite de mes expériences avec les moraines. J’ai commencé à fixer des boutons en granite poli sur les pierres naturelles.
Cette série de petites sculptures a été le déclencheur de "Cultiver la pierre", une installation de 150 pierres transformées et exposées pour la première fois au Centre d’exposition Léo-Ayotte de Shawinigan. Cette série est composée de "pierres à pitons", de "pierres à poignées" et de pierres creusées en forme de bol et rehaussées de feuilles d’or.
Celles qui n’ont pas été vendues seront placées dans le ruisseau d’ici la fin de l’été.

Cultiver la pierre, 2008
 
   

photo : Gilles Roux

photo : Gilles Roux
Cultiver la pierre, 2008
 
Ce projet a reçu l’appui de l’Université du Québec à Trois-Rivières grâce à une bourse de rayonnement (2008 – 2011).